“Je considère Samir al-Aqrabi comme le point faible du programme et incapable d’encadrer les talents, que ce soit dans le domaine de la musique populaire ou de la musique à cordes”, a-t-il déclaré. En ce qui concerne ce que nous avons appris, il assiste à une émission intitulée Nubia, présentée par les talents ayant participé au programme télévisé. Il s’agit d’une exploitation obscène de ces talents en quête d’apparence et de notoriété, et prouve que le scorpion est un “parrain avec distinction”.
De son côté, Salhi a déclaré qu’il continuait à travailler sur une collection de chansons et de nouvelles œuvres, qui devraient paraître successivement au cours de la prochaine période et qui seront présentes dans plusieurs festivals d’été.
Hafedh naifar

Facebook Comments
FacebookTwitterGmailLinkedIn